Cette conférence internationale veut contribuer à l’établissement d’une tradition de recherche pour la Gestalt-thérapie. Cette conférence fait suite aux deux précédentes qui s’étaient tenues à Cape Cod (2013 & 2015)  et qui avaient été organisées par l’AAGT (Association for the Advancement of Gestalt Therapy) et par le GISC (Gestalt International Study Center). C’est aussi une suite au séminaire de Rome sur les méthodologies (2014) organisé par l’EAGT (European Association for Gestalt Therapy).

La conférence s’adresse aux Gestalt-praticiens ainsi qu’aux étudiants des instituts de formation à la Gestalt-thérapie. Les psychothérapeutes d’autres modalités sont aussi les bienvenus.

La conférence traitera des questions liées à la conception de la recherche, exposera les recherches en cours faites par des praticiens de la Gestalt et explorera la recherche pertinente pour la Gestalt-thérapie et l’approche humaniste.

Cette conférence est conçue pour encourager la croissance de la communauté internationale des Gestalt-praticiens que la recherche intéresse. C’est pourquoi la conférence durera trois jours pleins pour favoriser l’émergence de nouveaux projets de recherche. Elle présentera des cliniciens-chercheurs reconnus qui pourront stimuler et encourager les nouveaux.

 

Trois chercheurs de haut niveau feront chacun une conférence plénière et pourront conseiller et encourager les participants dans leurs projets de recherche.

Louis Castonguay

Professeur au département de psychologie de la Pennsylvania State University, USA.

Plus d'info

Après un premier diplôme en psychologie à l’université de Sherbrooke et un Master en psychologie clinique à l’université de Montréal, il a obtenu son doctorat en psychologie clinique à S.U.N.Y. Stony Brook, un internat clinique de l’université de Berkeley et un post-doctorat à l’université de Stanford.

Il est actuellement professeur au département de psychologie à la Pennsylvania State University où il est aussi directeur associé du programme clinique et directeur des études avancées.

Ses recherches sont axées sur le processus de changement dans différentes formes de psychothérapies (comportementalo-cognitiviste, psychodynamique et intégrative) pour les troubles anxieux et la dépression. Dans ce contexte il a fait des recherches sur plusieurs facteurs liés au client (son expérience émotionnelle), au thérapeute (la cible de son intervention) et la relation thérapeutique (l’alliance de travail). Il est aussi engagé dans la recherche sur l’efficacité des nouveaux traitements intégratifs pour les désordres anxieux généralisés et la dépression. Avec des étudiants et des collègues il conduit aussi une recherche sur l’effectivité pour mieux comprendre – et si possible pour améliorer – la psychothérapie pratiquée dans son cadre naturel.

Il a plus de 150 publications à son actif dont six livres qu’il a co-édités: On empirically based principles of change in psychotherapy (principes empirique de changement) (avec Larry Beutler); psychopathology research and psychotherapy (psychothérapie et recherche en psychopathologie) (avec Thomas Oltmanns); insight in psychotherapy (la prise de conscience en psychothérapie) (avec Clara Hill); corrective experiences in psychotherapy (expériences correctrices en psychothérapie) (avec Clara Hill); the integration movement in psychotherapy (le mouvement intégratif en psychothérapie) (avec Conrad Lecomte);  on the legacy of influential figures of the Society for Psychotherapy Research, SPR  (l’héritage des grandes figures de la SPR) (avec Christopher Muran, Lynne Angus, Jeffrey Hayes, Nicholas Ladany, et Tim Anderson).

 

Avec sa dissertation de recherche (sur le processus de changement dans la thérapie cognitive pour la dépression) il a gagné le concours de la dissertation doctorale de la division de psychothérapie de l’American Psychological Association (association américaine de psychologie) (APA). Il a aussi reçu le prix de la « Early Career Contribution » (contribution précoce) de la SPR, le prix  « Jack D. Krasner Memorial » de la division de psychothérapie de l’APA, et le prix « David Shakow Early Career » de la division de psychologie clinique de l’APA. Conjointement avec Thomas Borkovec et Stephen Ragusea, il a reçu le prix présidentiel de l’association psychologique de Pennsylvanie pour leur travail sur un réseau de praticiens-chercheurs à l’échelle de l’état. Il a aussi reçu trois récompenses supplémentaires de la division de psychothérapie de l’APA: le prix du « Distinguished Psychologist » pour l’ensemble de ses contributions au champ de la psychothérapie, celui des « Distinguished Contributions to Teaching and Mentoring » ainsi que celui des « Distinguished Research Publications ».

 

Il a été président de la société internationale de recherche en psychothérapie (SPR), président de la section nord américaine de la SPR (NASPR) et a dirigé avec Larry Beutler la division de psychologie clinique de l’APA et le groupe de travail sur les principes empiriques du changement thérapeutique  de la NASPR. Il a aussi participé au comité directeur de la société pour l’exploration de la psychothérapie intégrative (SEPI). En outre il a co-présidé (avec Clara Hill) les « Penn State Conferences » sur les processus de changement, qui ont regroupé les chercheurs les plus éminents en vue de déterminer les méthodes quantitatives et qualitatives aptes à nous aider à mieux comprendre la façon dont le client change.

Il a dirigé le réseau de praticiens-chercheurs de l’association de psychologie de Pennsylvanie (PPA PRN), et a dirigé durant plusieurs années la commission responsable de la création et de la mise en place d’un réseau de praticiens-chercheurs à la clinique psychologique de la Penn State University. Il a aussi fait équipe avec Ben Locke et Jeff Hayes pour développer un réseau de praticiens-chercheurs impliquant plus de 150 centres de thérapie et de psychologie sur les campus universitaires des Etats-Unis. Avec David Kraus, il est aussi en train de créer un réseau international de praticiens chercheurs qui leur permettra de développer une grande infrastructure permettant la conduite d’études scientifiques rigoureuses et cliniquement significatives sur le processus et les résultats de la psychothérapie. Ce sont quelques unes des nombreuses initiatives dans lesquelles il a été impliqué dans l’objectif de créer une collaboration active entre chercheurs et cliniciens. Il continue de maintenir une pratique privée à temps partiel.

Wolfgang Tschacher

Professeur au département de psychothérapie de l’hôpital universitaire de psychiatrie et de psychothérapie, Berne, Suisse.

Plus d'info

Wolfgang Tschacher, PhD, est professeur au département de psychothérapie à l’hôpital universitaire de psychiatrie et de psychothérapie à Berne, Suisse. Né en Allemagne, le Dr Tschacher a étudié la psychologie à l’université de Tübingen où il a reçu son doctorat en 1990. Il a suivi l’enseignement de thérapie systémique de l’institut de thérapie familiale de Munich. Il travaille actuellement à l’hôpital universitaire de psychiatrie où il dirige le département de la recherche en psychothérapie.

Ses travaux principaux se situent dans la recherche empirique en psychothérapie et dans la psychopathologie expérimentale, particulièrement sous l’angle des systèmes dynamiques, des sciences de la complexité, de la cognition incarnée et les phénomènes d’auto-organisation cognitive. Il est membre de la société pour la recherche en psychothérapie (SPR), de la société de la théorie du chaos en psychologie et sciences de la vie (SCTPLS) et il est l’organisateur de l’ensemble des conférences de la Herbstakademie la théorie des systèmes en psychologie (17 conférences depuis 1990).

Ses centres d’intérêt et d’expertise incluent la psychothérapie, la pleine conscience, la cognition incarnée, la théorie des systèmes et la philosophie de l’esprit. Son dernier livre, écrit avec Claudia Bergomi, s’intitule: « The Implications of Embodiment: Cognition and Communication. Voici une liste de quelques uns de ses articles:

  • Time-Series Panel Analysis (TSPA) – Multivariate modeling of temporal associations in psychotherapy process
  • Nonverbal synchrony in psychotherapy: Coordinated body movement reflects relationship quality and outcome
  • The Assessment of Mindfulness with Self-Report Measures: Existing Scales and Open Issues
  • Nonverbal synchrony or random coincidence? How to tell the difference
  • The transfer of principles of non-equilibrium physics to embodied cognition
  • Embodiment and the arts
  • Editorial: The Significance of Psychotherapy in the Age of Neuroscience
  • The Self: A Processual Gestalt
  • Embodied Cognitive Science: Concepts, Methods and Implications for Psychology
  • Time dependency of psychotherapeutic exchanges: The contribution of the Theory of Dynamic Systems in analyzing process

Xavier Briffault

Chercheur en sciences sociales et épistémologie de la santé mentale au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), Paris, France.

Plus d'info

Xavier Briffault est chercheur en sciences sociales et épistémologie de la santé mentale au CNRS, rattaché au CERMES3 (Centre de recherche, médecine, sciences, santé, santé mentale, société). Il s’intéresse plus particulièrement à la dépression, aux troubles obsessionnels compulsifs, aux psychothérapies et aux programmes de prévention en santé mentale. Il développe sur ces sujets une analyse sociologiquement et épistémologiquement informée de l’efficacité des interventions, en particulier dans le cadre de l’extension du paradigme Evidence-based medecine (EBM) à la médecine mentale. Auteur de plusieurs dizaines de publications, il intervient comme expert pour plusieurs institutions de santé publique (HCPS, HAS,…).

Le montant de l’inscription couvre la participation à la conférence. Il n’inclut aucun repas. L’hébergement est de la responsabilité et à la charge des participants. Une soirée festive est prévue pour le vendredi 26 au soir. L’information sera donnée sur le site quand elle sera disponible et vous pourrez vous y enregistrer en ligne sur ce site.

Organisateur principal

European Association for Gestalt Therapy (association européenne pour la Gestalt thérapie) (EAGT)

Organisateur associé

Association for the Advancement of Gestalt Therapy (association pour le développement de la Gestalt thérapie) (AAGT)

Organisateurs locaux

Société Française de Gestalt (SFG)

Collège Européen de Gestalt-thérapie (CEG-t)

La conférence est co-organisée par

  • European Association for Gestalt Therapy (EAGT)
  • Association for the Advancement of Gestalt Therapy (AAGT)
  • Société Française de Gestalt (SFG)
  • Collège Européen de Gestalt-thérapie (CEG-t)

Responsables de la conférence

  • Vincent Béja
  • Gianni Francesetti
  • Mark Reck
  • Jan Roubal

Comité de coordination local

 

  • Vincent Béja
  • Florence Belasco
  • Anne Berthelin
  • Barbara Fourcade
  • Lynne Rigaud
  • Sylvain Risse
  • Marie-Hélène Thouin

Comité scientique

  • Claire Asherson Bartram
  • Vincent Béja
  • Florence Belasco
  • Philip Brownell
  • Soneide Caetano Jungnitz
  • Michele Cannavò
  • Michael Cotayo
  • Gianni Francesetti
  • Heather Keyes
  • Brad Larsen-Sanchez
  • Jack Van Liesdonk
  • Joe Melnick
  • Frans Meulmeester
  • Sue O’Rourke
  • Mark Reck
  • Lynne Rigaud
  • Jan Roubal
  • Sari Scheinberg